Ateliers de création




Fondée en 1998 à Montréal, la compagnie du Labo de Lettres a traversé l’océan pour plonger ses racines dans toute la France: en Avignon, en Bretagne, en Rhône-Alpes, Île-de-France, Normandie. L’expérimentation verbale se mêle au théâtre, à la danse, aux arts plastiques et au son. L’écriture explore les frontières où s’épanouissent les publics, par des actions et des créations qui vont de la mémoire à l’éveil pour une connaissance poétique du monde.
À Villeurbanne, la restitution des ateliers « Adodalex » menés à la Maison de Quartier en direction des pré-adolescents entrait en dialogue avec l’atelier de photographie. Le rythme créé par les formes fixes allait du Hip Hop à des formes plus classiques pour mettre l’écriture et le corps en chemin. C’est le sens des chorégraphies « verbomotrices » qui se sont déclinées : « Les 4 sans cou » de Robert Desnos sur un charleston dans Un bon copain (joué au Carré 30 puis au festival d’Avignon, Toul’monde dehors, etc.) a été réinventé par les enfants de l’école Flammarion. Depuis 2012 les formes théâtrales engagent les poèmes raconter une histoire dont l’intrigue se situe au coeur du personnage avec ses capacités de métamorphoses. 
Aujourd’hui, la compagnie du Labo de Lettres propose d’investir un territoire de la ville, en initiant des rencontres favorisant la mémoire et l’éveil sensoriels.


Pour une résidence, Armelle Chitrit, responsable artistique de la compagnie, mettra en dialogues les sensations singulières et plurielles, recueillies auprès des participants, étudiants, jardiniers, cuisiniers… lors de nos rencontres de création partagée. Cela aboutira à un nouveau spectacle, enregistrement, recueil écrit à partir de ces témoignages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire