Bio

Armelle Chitrit Poète dramaturge interprète intervenante 

Née à Paris, elle s’est formée à l’Université Diderot (Paris) à Columbia University (New York), à l’UQAM (Montréal), à Lyon (Acting Studio) et à Pantin (Conservatoire).
Elle poursuit sa recherche en explorant ses hypothèses en tant qu'interprète dramatique et réalise chaque fois une rencontre inédite à partir du poème. 

Chargée de cours, de recherche et de production,
elle a publié deux recueils, un roman, et la somme d'une recherche sur la Main à l'issu d'un colloque dirigé à Cerisy: La Main Pluriel d'une abstraction sensible, L'Harmattan


 Il faudra bien qu’à toute cette nature s’accroche le règne de notre étrangeté ; qu’au fond du mien un autre rêve dure. 


Brouillon des temps, L’Harmattan 2014 • (105 p.)collection « poètes des cinq continents », 2014 ISBN : 978-2-343-02199-7

Le chant redevient songe comme si l’humanité entière 
s’était soudain perduedans la torsaded’un chiffon bleu.




Kanutshu, recueil, Lyon, Jacques André éditeur, 2007, (71 p.) ISBN 978-2-7570-0060-8

Un essai de poétique en coédition XYZ/PULyon, Robert Desnos : le poème entre temps, fait l'objet de conférences dans le cadre de la tournée de sa création: 
Robert Desnos, Un bon copain, Avignon 2016.

Dès Souligne entoure au centre des arts actuels du Printemps Skol (Montréal,1998), elle provoque le processus de création pour en épanouir les frontières. À chaque performance, une hypothèse renouvelle sa rencontre avec le public. À Montréal puis en France, le Labo de lettres lui permet de produire ses projets, articulant  la théorie à la création. 

Partenaire de la Maison des écrivains et de la Spedidam, dans le dialogue avec les équipes pédagogiques et culturelles, des rencontres de découverte et de création peuvent s'organiser simplement. Renseignements armelle.chitrit@gmail.com

Elle a publié des travaux sur l’implicite du discours, ce qui la rend capable d'intervenir en communication orale avec ses compétence de mise en jeu; "être en présence".
Des articles sur les poètes Rilke, Jaccottet, Jabès, Fondane, Baudelaire et Ferré consignant des réflexions qui évoluent vers la scène.  Elle lui dit, mise en scène franco-russe sur Mandelstam, préfigure son essai en cours. 
Sa proposition de parcours sensoriel est étayée par le passage d'une langue à l'autre cf.: Sentiers pour le creux de l'oreille (Bande son en cours)
Pour toi, la vie (préfigurée par Fruitdafruik ou la nostalgie de l'inconnu, Panier Bio)
 Les murs ont des étoiles, Avignon 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire